the loop de robin goupil theatre des beliers

The Loop

Théâtre / Comédie
Durée : 1h20


Une comédie écrite et mise scène en scène par Robin Goupil


En tournée 2025/26
Contact diffusion : camille@beeh.fr

CRÉATION AVIGNON OFF 2024
THÉÂTRE DES BÉLIERS 19H10
RELÂCHES LES LUNDIS 8 & 15 – SÉANCES SUPP LES MARDIS 9 & 16 À 22H30


Réserver votre venue

Après le succès de No Limit (MOLIÈRES 2023 Nomination meilleure comédie), découvrez la nouvelle comédie de Robin Goupil The Loop


Sale affaire…

Le maire Mitchel n’a pas de chat mais son fils Mike est accusé de meurtre.
Et celui-ci a beau être futé comme un bison, toutes les preuves l’accablent. Défendu par l’avocate véreuse de la famille, va t’il s’en sortir face aux assauts répétés de Douglas et Carrie, deux flics incorruptibles bien décidés à le faire tomber ?

La théorie du Chaos dit qu’un battement d’ailes de papillon en Sicile peut provoquer une tempête au Kansas. Les quatre protagonistes vont l’éprouver, enfermés dans une boucle temporelle aux allures de tempête délirante.

C’était pas le jour pour arrêter l’arabica…

EN TOURNÉE SAISON 2025/26

Contact Diffusion :
Les Béliers en tournée / Camille / 07 86 41 93 71 / camille@beeh.fr

Fiche technique du spectacle sur simple demande

THE LOOP
Une comédie écrite et mise en scène par Robin Goupil
Assisté de Théo Comby

Avec Aurélie Boquien, Tristan Cottin, Juliette Damy, Stanislas Perrin

Lumières : François Leneveu
Costume : Bérengère Roland
Scénographie : Capucine Grou-Radenez
Musique : Robin Goupil et Thomas Gendronneau

Contact diffusion : Camille Bouzon / 07 86 41 93 71 / camille@beeh.fr


L’ÉQUIPE

ROBIN GOUPIL uai

L’AUTEUR / METTEUR EN SCÈNE
ROBIN GOUPIL

Après une école de commerce et une année dans les cuisines d’une brasserie parisienne, je me lance dans le théâtre au Cours Florent pendant 3 ans. J’entre ensuite à l’ESCA où je joue sous la direction de différents metteurs en scène comme Hervé van der Meulen, Philippe Calvario ou encore Gil Bourasseau et Cécile Tournesol. J’entre en 2017 comme académicien à la Comédie Française où je joue dans des spectacles de Ivo van Hove, Isabelle Nanty, Robert Carsen, Lars Noren, Alain Françon et Katarina Talbach.

Je crée ensuite ma première mise en scène NO LIMIT où nous obtenons une nomination aux Molières de la Comédie. La pièce connaît deux beaux succès lors du festival d’Avignon (Train Bleu en 2021, Théâtre des Béliers en 2022), mais aussi en tournée (de janvier à avril 2023 puis de septembre à décembre 2023) et une exploitation à Paris au Théâtre de la Tour Eiffel de janvier à mai 2023 et au Théâtre du Splendid d’avril à juillet 2024 .

THE LOOP sera mon deuxième spectacle en tant qu’auteur metteur en scène, produit par le Théâtre des Béliers et ma propre compagnie.


AURELIE BOQUIEN uai

AURÉLIE BOQUIEN BASSET
Maître Justine Beaver, avocate

Je l’ai rencontrée lors d’un stage que je donnais en mai 2023. J’ai adoré son jeu, naturellement comique puisqu’elle est toujours très premier degré. Elle a tout de suite compris mon univers puisqu’elle est très sérieuse dans l’humour, une pince sans rire tout en subtilité qui ne force jamais la comédie.


TRISTAN COTTIN uai

TRISTAN COTTIN
Mike Mitchel, fils du maire

J’ai rencontré Tristan puisque toutes les personnes qu’on avait en commun étaient persuadées qu’on avait un bout de chemin à faire ensemble. Ça n’a pas loupé, on a les mêmes références, la même exigence et concrètement : le même humour. En plus de ça c’est un très bon acteur donc c’est logiquement que je lui ai proposé cette aventure.


JULIETTE DAMY uai

JULIETTE DAMY
Carrie Watson, lieutenant du FBI

Je connais « Juju » depuis bientôt 10 ans et j’adore sa singularité. Elle a une grande palette comique qu’elle ne soupçonne pas toujours, une fantaisie sans limite et une belle technique. Et j’ai bien vu l’effet qu’elle a produit quand nous avons proposé 30 minutes lors du festival Mises en Capsules… Une petite bombe !


STANISLAS PERRIN uai

STANISLAS PERRIN
Douglas Johnson, inspecteur du FBI

Stan faisait déjà parti de l’aventure NO LIMIT donc je connais déjà sa capacité à faire rire. C’est un roc, un vrai travailleur de fond, doté d’une énorme sensibilité. Il a cette sympathie immédiate dans la vie comme sur scène qui fait qu’on s’attache à lui très vite. Et puis disons le, il a une sacrée gueule ce qui le rend très crédible en vieux flic américain un peu roublard.


Un peu de sérieux…

THE LOOP s’inscrit clairement dans l’univers développé dans ma première mise en scène NO LIMIT. On y retrouve ma fascination pour les États-Unis, un pays où la démesure est telle, que tout y est possible. Tout est crédible tant les américains semblent repousser encore et toujours les limites de la bêtise.

NO LIMIT s’attaquait à la guerre froide, aux relations politiques et militaires qui en découlent, THE LOOP s’attaque cette fois aux relations de pouvoir et de leviers : des policiers, un accusé, son avocate, un maire qui agit dans l’ombre, la corruption, les moyens de pression…. C’est un constat amer du monde dans lequel nous (sur)vivons, où j’ai le sentiment que nous nous battons parfois pour des causes désespérées… mais avec une lueur d’espoir.

Mais une comédie avant tout !

Le rapport à l’enfance y est archi présent, à la manière du fameux « le gendarme et le voleur ». Car THE LOOP c’est un bac à sable pour les comédiennes et les comédiens, une comédie réconfortante inspiré de l’univers des films policiers des années 90. Une langue directement inspirée « d’une bonne vieille VF » a même fini par se dégager. J’ai toujours été fasciné par la magie du théâtre, de voir des adultes qui se prêtent aux même jeux que l’on avait quand on était enfants et où on ne trichait pas. Dans mon travail je ne crois qu’au premier degré, ce fameux flegme à l’anglaise où on ne joue jamais la blague, c’est un théâtre de personnages bien marqués où la comédie naît de la force des dialogues et de l’aplomb de chaque protagoniste.

L’effet papillon ou la comédie en 3 temps

Je parle toujours de comédie en 3 temps. L’installation d’une convention, le détournement et la destruction de celle-ci. Tout le concept de THE LOOP repose là dessus. Aussi je me suis servi de l’effet papillon. Une dérive de la théorie du chaos qui dit qu’un simple petit changement peut influencer les prédictions. La pièce se déroule en 3 actes. 3 fois la même scène, un interrogatoire, sauf qu’un petit changement au début de chaque acte va donner une toute autre tournure à celui-ci. Avec à chaque fois une conclusion différente pour garder le spectateur en haleine car c’est avant tout une histoire, une enquête qu’on raconte. Et chaque acte est une montée en comédie pour finir en apothéose d’absurdité, bien servi par l’acte qui précède.

Robin Goupil

Nous avions déjà travaillé avec Robin GOUPIL et coproduit son tout premier spectacle, « NO LIMIT ».
On y riait beaucoup, tels des enfants devant des clowns, mais on s’y interrogeait également sur les absurdités de notre monde.

L’écriture de Robin est en effet protéiforme, à la fois moderne, potache, absurde, acide, … poétique aussi ! Elle est teintée de culture américaine, faisant souvent écho aux classiques de genre du cinéma américain, et profondément française puisqu’héritière de notre tradition de farce, de parodie, de caricature.

On peut parfois avoir le sentiment d’être dans un film des années 80, et pourtant force est de constater que les jeunes spectateurs nés à la fin des années 90 se ruent aux spectacles de Robin.
Robin Goupil est un peu le fils adultérin de la comédie française et de « Y a-t-il un pilote dans l’avion ».

The Loop commence par une sale affaire, dans une petite bourgade américaine confrontée à un fait divers. L’enquête commence au commissariat par la garde à vue du fils du Maire.
On est dans un genre bien connu et pourtant on se retrouve vite dans un essai sur l’effet papillon, reprenant la même scène avec un petit élément déclencheur qui diffère.
Le spectateur est dérouté puis s’amuse de l’exercice de style, forme déroutante et jouissive, déviant en folie et offrant un regard critique sur l’exercice du pouvoir.
Tout cela au milieu des éclats de rire d’une farce.
Accompagner Robin est pour nous une évidence, tant comme auteur que metteur en scène. Il guide une bande de jeunes artistes prometteurs venant de divers horizons, subventionné et privé.
Nous ne pouvions pas ne pas en être !

Les Béliers