La journée de la jupe

De Jean-Paul Lilienfeld
Mise en scène et scénographie : Fréderic Fage
Distribution : Gaëlle Billaut-Danno, Julien Jacob, Hugo Benhamou-Pépin, Lancelot Cherer, Amélia Ewu en alternance avec Sarah Ibrahim, Sylvia Gnahoua, Abdulah Sissoko


Musique : Dayan Korolic
Lumière : Olivier Oudiou
Vidéo : La cabane aux fées


Une coproduction Théâtre des Béliers Parisiens et Ki m’aime me suive

10 ans après le film (avec Isabelle Adjani dans le rôle titre), Jean-Paul Lilienfeld écrit la version théâtrale de « La journée de la jupe ».


Sonia Bergerac est professeure de français dans un collège de banlieue sensible et s’obstine à venir en cours en jupe malgré les conseils du proviseur. Dépassée par l’attitude de ses élèves ingérables, au bord de la crise de nerf, elle tente tant bien que mal de faire son cours. Mais lorsqu’elle trouve un pistolet dans le sac d’un de ses élèves, elle s’en empare et, involontairement, tire sur l’un d’entre eux. Paniquée, elle prend la classe en otage…


La Journée de la Jupe a reçu le prix Théâtre 2019 de la Fondation Barrière.


4/5 – Percutant
C’est à l’intérieur de la salle de théâtre de ce lycée difficile que se joue un huis clos tendu. Au bord de la crise de nerfs face à des élèves ingérables, cette prof se retrouve fortuitement avec une arme. Débute une prise d’otage dont elle ne voulait pas… Alors que le Raid se prépare, les langues se délient aussi. À l’impétuosité généreuse des cinq jeunes comédiens répond la composition sensible de Gaëlle Billaut-Danno dans cette adaptation théâtrale réussie. Une fable scolaire violente et réaliste. Lire l’article en entier


Un huis clos sous haute tension
Sur une mise en scène subtile et ultra rythmée de Frédéric Fage, mêlant projections vidéo, jeux d’ombres, break-dance, pastilles audio, cette version scénique de «La journée de la jupe» marque par son propos, autant que pour son intensité. Racisme, laïcité, religion, égalité des chances, égalité hommes-femmes, la violence faite à ces dernières, la loi du silence sont autant de questions qu’aborde, sans détour, ce texte poignant, qui ne laisse personne indifférent. Lire l’article en entier


Une pièce coup de poing
Véritable claque, huis clos sans concession ni pathos, « La Journée de la jupe » mérite une belle note valable autant pour les comédiens que pour la mise en scène de Frédéric Fage, très astucieuse, intime et fluide. Une œuvre de référence à défendre tant que le plan artistique que d’un point de vue purement citoyen.


La vraie force du film et de la pièce réside aussi dans ses dialogues, qui sonnent toujours très justes. Les lycéens qui entourent cette prof paniquée sont également impressionnants de justesse : tantôt effrayants, parfois drôles et souvent émouvant. Lire l’article en entier


Du film à la scène, une adaptation remarquable. Constamment relancée, l’action ne faiblit pas dans ce thriller social. Lire l’article en entier


Dans sa mise en scène, Frédéric Fage a fort bien résolu le problème de l’intérieur et de l’extérieur. Une pièce qui pose de grandes questions, suscite un débat passionnant. Lire l’article en entier


Gaëlle Billaut Danno est parfaite. Elle a la mesure, les peurs et les convictions. Elle a l’aplomb. Lire l’article en entier



Au film coup de poing succède une nouvelle œuvre tout aussi dérangeante et touchante ! Une prestation de Gaelle Billaut-Danno bluffante. Lire l’article en entier

4 Commentaires

Add comment